Ne T'inquiète pas pour Moi, Alice Kuipers

Publié le par SoSo

(18h35)   

 

 
 
             Je viens de finir Ne t'inquiète pas pour moi, d'Alice Kuipers.
 
J'aimerais pouvoir en dire plus, mais sa lecture ne m'a pas emportée. Je ne me suis pas évadé comme je l'aurais souhaité et je le déplore.
Le style est épistolaire et l'histoire rappelle celle de Je veux vivre avec des personnages interposés.
Claire, une jeune ado de 15 ans, et sa mèredoivent faire face au cancer de celle-ci. Cette jeune fille doit montrer une maturité qu'elle ne devrait pas avoir à cet âge,mais ainsi va la vie. Elle ne se voit que très peu et leurs échanges sont principalement par post-it.
Ce roman pourrait toucher mais le rythme est tel que nous n'avons pas le temps de nous attacher aux personnages. Le lecteur se doute, de plus, très rapidement de la chute. L'idée semblait bonne, d'ailleurs ce livre traînait dans ma PAL depuis quelques temps, mais l'auteur n'a pas su, à mes yeux, comme Tatiana de Rosnay le pense "bouleverser ou émouvoir". Même si l'on ne tombe pas dans le mélodrame, l'on s'attendait à ce que l'on doive verser une petite larme.
La maladie de l'un de nos proches ne peut que nous interpeler, néanmoins la manière dont celle-ci est abordée, ne m'a pas émue. Et je m'en retrouve assez déçue. Il est possible que le roman de Jenny Downham m'est à ce point touchée que je place la barre très haut mais ce livre est à mes yeux vite lu et malheureusement vite oublié.

 

 

       van-hove-le-22-septembre.jpg

Le 22 Septembre, Van Hove 

Publié dans Lectures

Commenter cet article